La fourrure, le cuir & la laine…

Publié: 29 juillet 2012 dans La fourrure, le cuir & la laine

« Tu ne respecte pas la vie, on est pas seulement entrain de parler de vêtement la, on parle de milliers de vie enlever, on parle d’être qui comme nous ont des sentiments, qui comme nous ressente la douleur ! Ce n’est pas dès qu’on touche à l’animal que sa ne va plus, c’est dès qu’on touche à un être vivant que sa ne va plus, que cet être soit humain ou animal, ce qui ne va plus c’est quand la haine, la souffrance et la mort est considérer comme normal… a force de côtoyer l’horreur nos coeur sont devenus glacé…  Ils ya tellement de matière, tellement de choix de vêtement qu’il est incompréhensible qu’un business qui ce fait sur les animaux qui sont incapable de ce défendre puissent continuer d’exister, pourquoi avoir le désir de porter la peau d’un autre, pourquoi avoir le désir de faire continuer la souffrance qui leurs est infliger ? Ce n’est pas parce que vous ne ressentez rien pour les animaux qu’ils méritent ce qu’on leurs fait par votre faute ! Je n’aiment pas tout le monde dans ce monde et c’est pas pour autant que je vais allez faire souffrir ces gens pour qui je ne ressent rien ! Le problème c’est que pour vous un animal est un objet, vous n’avez pas intégrer dans vos coeur qu’ils ont une âme, qu’ils aiment, qu’il souffre… Pour vivre ils ont besoin de manger comme nous, de boire comme nous, de dormir comme nous, quand on les frappent ils ont mal comme nous, quand on leur enlèvent leur chair ils ont mal comme moi, comme toi, comme n’importe qui aurait mal si on lui faisait… La vie et l’amour est ce qu’ils y a des plus important au monde, pourquoi ne pas faire une croix sur la fourrure et le cuir ? ce n’est pas sa qui ferra que ta vie sera mieux, ce n’est pas parce que tu auras de la fourrure ou du cuir que l’amour inondera ta vie, ce n’est pas parce que tu aura de la fourrure ou du cuir que tu sera vraiment heureuse, les respect de chaque forme de vie est la base pour un monde meilleur… Entre le bien et le mal il faut choisir sont camps… Encore une fois ici nous ne parlons pas de vêtement mais de vie, d’être vivant. Nous, nous battons pour eux comme nous, nous battrions pour un humain en détresse, pour un enfant, pour une femme, pour un homme ! Nous somme tous frère, pas par le sang mais par la vie… L’animal n’est pas un objet, ni un vêtement, c’est un être vivant, cela devrait suffire pour l’abolition de la fourrure et du cuir… »

Viande, fourrure, laine, cuir : même business, mêmes tortures:

L’exploitation animale revêt diverses formes mais la finalité pour les bêtes en question est malheureusement toujours la même : une mort atroce au terme d’une vie misérable. Une vie à laquelle l’homme a ôté toute dignité. Les industries du cuir, de la laine et de la fourrure en sont l’illustration parfaite. Elles sont complices de celle de la viande car elles sont économiquement liées.

ImageLa fourrure : le produit le plus connu de l’industrie de l’horreur a le vent en poupe. Elle est un peu à part car les animaux à fourrure sont rarement consommés. Chats, chiens, renards, visons, rongeurs, castors… sont attrapés dans la nature et se retrouvent pris dans des pièges. Ils vont jusqu’à ronger leurs pattes pour s’en libérer. Par ailleurs, les pièges ne font pas de distinctions et de nombreux autres animaux se font prendre (dont les animaux domestiques) : environ 50 % des animaux pris au piège ne seront pas utilisés pour leur fourrure et sont donc traités comme des « déchets »… Et puis il y a ceux qui sont élevés toute leur pauvre vie dans des cages minuscules, dans lesquelles ils peuvent tout juste se retourner. Leur stress et leur désespoir est tellement intense qu’ils en arrivent souvent à s’auto-mutiler. Ils finissent par être tués par électrocution génitale ou anale, ou gazés, synonyme de douleur extrême et de mort lente. En Chine, les animaux sont dépecés vivants…

ImageLe cuir : ce n’est pas seulement un « sous-produit » de l’abattoir, c’est une véritable industrie. Le cuir souple, très apprécié, ne provient pas de vieilles vaches qui auraient vécu, mais de veaux tués pour leur viande et leur cuir. Et les plus souples proviennent même de veaux pas encore nés, arrachés du ventre de leur mère assassinée. Le succès économique des élevages industriels et des abattoirs est directement lié à la vente du cuir qui représente 10 % de la valeur de l’animal. C’est la partie la plus rentable. Donc acheter du cuir, c’est soutenir l’industrie de la viande. D’autres animaux sont utilisés pour l’industrie du cuir comme les daims, les kangourous, les phoques, les lézards, les autruches, les crapauds, les crocodiles, les serpents… et ces animaux sont littéralement massacrés, frappés à coups de gourdin jusqu’à la mort, attrapés dans des pièges, ou écorchés vivants parce que les négociants pensent que cela rend la peau plus souple (les alligators et autres reptiles peuvent survivre jusqu’à 2 heures après avoir été écorchés vivants). Alternatives au cuir : cuir synthétique, skaï et autres matières végétales. Pour les chaussures, de nombreuses marques parmi lesquelles : Vegetarian Shoes, Ethical Ware, Green Shoes.

 

ImageLa laine :  l’horreur qu’elle cache est souvent méconnue car beaucoup pensent que la tonte permet de soulager le mouton de son surplus et qu’il n’y a pas besoin de le tuer. Les élevages sont immenses (jusqu’à 8 000 têtes) et 80 % d’entre eux sont situés en Australie. La laine est un régulateur thermique pour les moutons. Les tondre, c’est les exposer au froid, à l’humidité, à la chaleur, au vent, à la pluie, etc. Beaucoup en meurent et 30 % des agneaux n’atteignent pas 8 semaines. Les survivants n’ont guère plus de chance. Agés d’à peine quelques semaines, les agneaux sont castrés et mutilés (queue coupée et oreilles perforées) sans le moindre antalgique. La plupart porte les stigmates des coups de tondeuses dans la peau, plaies souvent infectées où des mouches pondent leurs œufs. Les moutons sont alors dévorés par les larves. Après plusieurs tontes, ils sont entassés dans des bateaux. Durant des semaines d’enfer, ils vogueront vers les pays du Moyen-Orient ou d’Afrique du nord où ils seront égorgés conscients. Alternatives à la laine : le Polartec Wind Pro, le Tencel, l’acrylique, la flanelle de coton, etc.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s