expliquée la condition animal au enfants.. Petite histoire.

Publié: 29 juillet 2012 dans Expliquée la condition animal au enfants... Petite histoire.

ImageComment faire comprendre la condition animale aux  enfants ? (parce qu’aux adultes, j’ai l’impression que c’est mort), voici une petite histoire: 

– Bon voilà, imagine que ça se passe…sur terre, la nôtre. Il y a tout d’un coup une invasion d’extraterrestres, Ils ont quitté leur planète parce qu’ils étaient trop nombreux à y habiter. Ils sont plus grands que nous, ils sont pas méchants, ils sont intelligents, ils veulent pas vraiment coloniser la terre, juste vivre dessus. Ils s’appellent eux même les » Namuh ». Ils ont l’habitude de manger les mêmes végétaux  que nous, ils adorent le chocolat et les carottes en particulier. Sur leur planète, il n’y avait pas d’autres animaux, alors ils ne mangeaient que des végétaux et ça leur allait très bien. Mais un jour, ils ont essayé comme ça, de manger un humain, pour voir. Ils ont trouvé ça très bon, alors ils ont décidé d’en manger plus, ils se sont mis à les chasser pour se faire de bons repas avec leur chair, et c’était pratique, un sandwich au bras pour midi, un cerveau le soir, avec de la bonne sauce, mmh!

– C’est gore ton histoire.

– Mais attends, ils ne mangeaient pas tous les humains, ceux à la peau noire par exemple, ils les trouvaient plus jolis et plus sympa (un peu comme toi tu trouve les chats mimis, et pas les cochons). Alors ils les mangeaient pas. Les Namuh les gardaient avec eux pour les chouchouter, les câliner. Ils leur donnaient même des noms!

– Beh c’est raciste, non ?

-Oui. Tous les humains n’avaient pas la même condition, les Noirs avaient la chance d’être trouvés mignons, les blancs étaient très prisés pour leur chair et leur peau. Ceux qui avaient les yeux  bridés étaient considérés comme des nuisibles, parce qu’ils étaient assez malins pour échapper aux Namuh. Ils vivaient dans d’immenses villes souterraines, mais parfois les Namuh leur jettaient de la nourriture empoisonnée pour s’en débarrasser.

– Mais c’est dégueulasse ! Les humains étaient là avant !! ce sont les Namuh qui leur volent le territoire, pas le contraire !

– Oui mais que veux tu… Les Namuh considéraient que rien n’était plus important qu’eux même. En même temps, ils ont commencé à trouver ça fatiguant de toujours chasser les humains pour les manger,  en plus les humains sont intelligents, ils crient, ils essaient de se défendre !

– Et alors ?

– Alors ils se sont mis à les enfermer pour les faire se reproduire, ils les ont enfermés dans de grands enclos, ils les nourrissaient, et de temps en temps, ils en prenaient un au hasard, le plus gras, le plus beau, et ils le tuaient pour le manger. Quand une humaine avait un bébé, ils le lui prenaient et le tuaient car les bébés humains ont une chair plus tendre. Bien sûr, ils auraient pû continuer à se nourrir de végétaux uniquement, mais ils trouvaient que la chair humaine avait un gout tellement…tendre…savoureux…

– C’est vraiment dégueu ton histoire ! manger des bébés, bah !

– Et attends, tu ne sais pas le plus beau, les Namuh produisaient tellement d’humains qu’ils n’avaient presque plus de place pour faire pousser les carottes ou les cacaoyer, ils n’avaient presque plus de place pour vivre quoi !

– C’est débile !

– En plus, produire des humains polluait beaucoup, ainsi, les Namuh allaient jusqu’à polluer l’air qu’ils respiraient eux-même!

– Quels idiots ! et aucun de ces extraterrestres disait rien ?

– Il y en avait que ça embêtait de tuer  les humains, car ils voyaient bien qu’ils souffraient, et qu’ils vivaient malheureux dans les enclos. Mais bon, ça avait bon goût alors ils en mangeaient. Les rares qui mangeaient pas de chair humaine étaient traités comme des fous, pourquoi se passer de quelque chose d’aussi bon ? Après tout les Namuh étaient  plus grands, plus forts, plus rusés que les humains, donc ils se considéraient comme étant au sommet de la chaine alimentaire, et se disaient que c’était comme ça, les humains, on les mange et puis c’est tout.

– Ils sont vraiment méchants les extraterrestres de ton histoire.

– Pas vraiment, c’est juste qu’ils se rendent pas compte, ils ne voient pas ce qu’ils refusent de voir.

– Comment elle finit l’histoire?

– Je ne sais pas.

– Heureusement, ça arrivera jamais !

– Ça se passe juste en ce moment…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s